Nouvelles Zélande… du 17 février au 18 mars 2017

Liberté de mouvement

Après un peu plus de 6 mois d’itinérance, nous avons voulu expérimenté d’autres modes de déplacement un peu plus autonome et avons jouer au petit escargot. Les distances et la beauté des paysages de Nouvelle-Zélande étant propices aux long trajets et aux nuits en pleine nature, nous avons passé 2 semaines en famille (mes parents nous ayant rejoint) à 4 en camping-car dans l’île du Nord. Les grands avantages à se ballader avec sa maison sur la dos est que l’on a toujours tout à porter de main et que l’on peut manger et dormir quasiment où l’on veut même si c’est très réglementé. Cependant, conduire un véhicule de 7m de long et 2m50 de haut en ville et qui plus est à gauche n’est pas tâche aisé (surtout quand il s’agit de le garer). Résultat 1620km parcourus dans des contrées magnifiques, un rétroviseur et un clignotant en moins, un embrayage cassé, des nuits au bord de la mer et en pleine forêt, des frayeurs dans les routes de montagnes, des couchers de soleil somptueux … Une superbe expérience.

Dans la même idée (mais également pour une question de budget) et nous retrouvant de nouveaux à 2, nous avons opté pour la combinaison voiture – tente pour les 3 semaines dans l’île du Sud. Encore plus mobile (3360km au total), mais également plus folklorique notamment sous la pluie ou dans le froid. Mais se réveiller devant un magnifique lac ou s’endormir au son de la chute des blocs d’un glacier permet vite d’oublier les quelques petites galères et au pire quelques soirées cinéma et nuits dans la voiture ça se fait bien aussi.

Vous l’aurait compris en Nouvelle-Zélande, on fait largement l’apologie du nomadisme en Nouvelle-Zélande.

Wellington (2)  P1030103

Mount Cook (1)


La perfection néo-zélandaise

Kia Ora dans ce pays que nous a enchanté par la diversité de ses paysages et de ses activités. Il est très facile de voyager en Nouvelle-Zélande (Aotearoa: le long nuage blanc en maori) car tout est fait pour:

  • Des aires de camping du DOC (Department Of Conservation) qui vont du « basic campsites » (gratuit) pour les véhicule autonomes, c’est-à-dire comprenant des toilettes et une douche, aux « serviced campsites » (18 dollars néo-zélandais par adulte) avec douche chaude, toilettes et même laverie,
  • Des barbecues au gaz sont disponibles gratuitement avec tables de pique nique couvertes à proximité,
  • On trouve également des bornes avec tous les outils pour réparer son vélo,
  • Wifi disponible dans les bus de certaines villes,
  • Les routes sont gratuite, entretenue et les directions bien indiquées (impossible de se perdre),
  • Des randonnées à la journée à celles de plusieurs jours (great walks) très bien balisées…

Le principale budget consiste donc à louer (ou acheter sur place puis revendre) un véhicule, pour la suite c’est la liberté …

Concernant la population, en voyant leur hygiène de vie, le temps consacré à la famille et leur civisme, c’est à vous faire complexer d’être un français râleur qui ne va pas voter.

Des amis nous avait raconté plusieurs faits que nous avons pu constater par nous mêmes.

La plupart des maisons n’ont pas de clôture autour de leur jardin car le sens de la propriété est sacré et personne n’empiétera sur le terrain de son voisin, d’ailleurs beaucoup de maisons n’ont même pas de rideaux.

Les kiwis sont très « aidant » (j’ai été conseillé au sujet d’une boite de maïs meilleure que l’autre par un client dans un magasin sans rien lui demander), et nous n’avons assisté à aucune engueulade (nous avons pourtant eu un accident avec le camping-car qui nous a permis de tester leur sang-froid) sans pour autant paraître mielleux.

La plupart des néo-zélandais ont une pièce dédiée à la famille que les personnes invités ne verront que lors de la visite.

Bref, encore un argument si jamais je n’ai pas encore réussi à vous convaincre de vous y rendre, la culture y est également très riche avec un mélange de culture maoris (surtout dans l’île du Nord) et d’influence britannique. Le parfait exemple étant le haka au rugby, danse maori qui engage la partie d’un sport anglais. Pour le reste, laissons parler les photos.

Deux stats utiles (ou pas), avec 8 moutons par habitants le pays est parfait pour les agoraphobes et où que l’on se trouve on n’est jamais à plus de 160 km de la mer.

Wellington (3)  Wellington (1)

Wanaka (3)  Wanaka (2)  Wanaka (1)

Wai O Tapu  Wai O Tapu (2)

Tekapo Lake

Taupo (3)  Taupo (2)

Taupo (1)  Rotorua

Rotorua (7)  Rotorua (6)

Rotorua (5)  Rotorua (3)

Rotorua (2)  Rotorua (1)

Pancake Rocks  Mount Cook (4)

Mount Cook (3)  Mount Cook (2)

Milford Sound  Milford Sound (2)

Hastings (3)  Hastings (2)

Hastings (1)  Fox Glacier (2)

Fox Glacier (1)  Coromandel (2)

Coromandel (1) Christchurch Auckland (3) Auckland (2) Auckland (1) 20170227_183730


Les rencontres éphémères

Echange de bons plans (auberges, destinations, choses à voir, recettes …), trek en groupe de quelques jours, parties de foot improvisées, un verre ou deux à partager, la plupart des rencontres en voyage sont éphémères (de quelques minutes à plusieurs jours) mais souvent intenses.

Nous échangeons les contacts (merci Facebook) et promettons de nous revoir ici ou ailleurs.

« Voyager, c’est être infidèle. Soyez-le sans remords; oubliez vos amis avec des inconnus »   Paul Morand

« Un voyage se mesure mieux en amis qu’en miles » Tim Cahill